Systématique

OrdrePici­formes
FamilleRam­phasti­dae
Sous-famille
GenreRam­phastos
ExpèceRam­phastos sul­fu­ra­tus

Description

Le Tou­can à carène est un gros oiseau avec un poids de 400g env­i­ron et une taille totale pou­vant attein­dre 52 cm. Le bec mul­ti­col­ore, qui mesure jusqu’à un tiers de cette longueur, est creux et ren­for­cé d’un fin tis­su osseux. Il est donc très léger, puisqu’il ne fait qu’environ un vingtième du poids total. Sa struc­ture est non seule­ment extra­or­di­naire­ment sta­ble et légère, mais elle est aus­si très solide et peut don­ner des coups. Le plumage est noir à l’exception des joues et d’une bavette jaune. La base supérieure de la queue est blanche tan­dis que l’inférieure est rouge.

Biologie

Le Tou­can arc-en-ciel vit en groupe de 6-12 indi­vidus qui passent la nuit dans des cav­ités d’arbres. Ils sont très joueurs et se taquinent sou­vent mutuelle­ment : par exem­ple, ils heur­tent leurs becs comme dans un com­bat d’escrime, ou encore un indi­vidu jette des baies qu’un autre doit rat­trap­er. Ils se baig­nent volon­tiers, par­ti­c­ulière­ment dans des creux rem­plis d’eau dans les branch­es d’arbre. Selon les dernières décou­vertes, l’énorme bec du tou­can joue un rôle impor­tant dans la ther­morégu­la­tion. Il est forte­ment ali­men­té en sang et, selon la tem­péra­ture extérieure, peut dégager de la chaleur ou en stock­er. La nour­ri­t­ure du Tou­can se com­pose en grande par­tie de fruits. Les graines (pépins) n’étant pas du tout digérées, elles sont élim­inées entières au fil des tra­jets du tou­can. Celui-ci con­tribue donc à la dis­sémi­na­tion des espèces végé­tales dont il se nour­rit. Il com­plète son menu avec des insectes, des petits lézards, des œufs et des oisil­lons des autres espèces. Dans la nature, il boit l’eau riche en tan­nin dans les rosettes des fleurs de la famille des Broméli­acées. Le tan­nin provient des feuilles et aide l’assimilation du fer dans le corps. Ain­si, dans les zoos, du tan­nin doit être ajouté à leur eau. Le Tou­can à Carène cou­ve dans les cav­ités d’arbres, volon­tiers dans celles faites et aban­don­nées par les pics. La femelle pond 2-4 œufs qui éclosent après une cou­vai­son de 16 à 20 jours. Les deux par­ents se partage le tra­vail de la cou­vée et de l’éducation. Les jeunes quit­tent le nid après 8 à 9 semaines.

Habitat

L’aire de répar­ti­tion du Tou­can à carène s’étend du sud du Mex­ique jusqu’en Colom­bie et au Venezuela. Il vit dans la canopée des forêts trop­i­cales de plaine.

Menaces

Le Tou­can à carène ou Tou­can arc-en-ciel n’est pas directe­ment men­acé ; il fig­ure donc dans l’annexe II (autori­sa­tion du com­merce inter­na­tion­al sous licence) du CITES (Con­ven­tion sur le com­merce inter­na­tion­al des espèces men­acées d’extinction). La destruc­tion mas­sive des forêts représente cepen­dant une réelle men­ace pour lui puisqu’il vit dans la végé­ta­tion forestière dense. Les enne­mis naturels du tou­can sont les rapaces, qui n’hésitent pas à s’attaquer à des tou­cans aus­si grands qu’eux. Le Tou­can arc-en-ciel vit entre autres à Ship­stern, la réserve naturelle du Papil­io­ra­ma au Belize, en Amérique Cen­trale. À tra­vers cette réserve, et par l’élevage en Suisse, le Papil­io­ra­ma peut con­tribuer à la con­ser­va­tion de cette espèce.

Shipstern

Wir schützen 400 kmTropenwald in Belize.

Member of: