Systématique

OrdrePasser­i­formes
FamilleMim­i­dae
Sous-famille
GenreMimus
ExpèceMimus gilvus

Description

Le Moqueur des savanes mesure entre 22 et 24 cm de long pour un poids d’environ 25 g. Il n’y a pas de dimor­phisme sex­uel évi­dent. La calotte, la nuque et le dos sont gris fumé. Les ailes sont gris­es plus fon­cées avec des mar­ques blanchâtres et noires. Le dessous est gris blanchâtre. La queue est grise fon­cée, avec une bande blanche au bout. Le ven­tre et le cou sont blancs, tan­dis que la poitrine est grisâtre. Les côtés de la tête sont mar­qués d’un ban­deau noir allant du bec jusqu’à l’arrière de l’œil. Les sour­cils sont blancs. Le bec est fin, légère­ment incurvé vers le bas, gris fon­cé noirâtre, tout comme les longues pattes. Les yeux sont jaune verdâtres.

Biologie

Le régime ali­men­taire du Moqueur des savanes est prin­ci­pale­ment com­posé d’invertébrés comme des araignées, des che­nilles et d’autres insectes. Il mange aus­si des graines et des baies. Il se nour­rit au sol ou dans la végé­ta­tion. Il lui arrive sou­vent de faire un plon­geon depuis une branche pour attrap­er un insecte au sol. M. gilvus est un oiseau diurne, bien qu’il lui arrive de chanter pen­dant la nuit. Le Moqueur des savanes est un oiseau peu timide et oppor­tuniste qui peut, par exem­ple, venir cha­parder de la nour­ri­t­ure dans les assi­ettes lais­sées sans sur­veil­lance. En péri­ode de nid­i­fi­ca­tion, il peut devenir très agres­sif, en par­ti­c­uli­er con­tre les pré­da­teurs qui s’approchent un peu trop du nid. Son chant est puis­sant et var­ié, mais il ne sem­ble pas imiter les autres oiseaux, con­traire­ment aux autres moqueurs. Le nid est fab­riqué avec des brindilles. Il est situé dans un buis­son épais ou dans des arbustes à faible hau­teur. La femelle pond générale­ment trois œufs qu’elle cou­ve seule pen­dant env­i­ron deux semaines, tan­dis que le mâle s’occupe de la défense. Le nid est sou­vent par­a­sité par un autre oiseau, le vach­er luisant (Molothrus bonar­ien­sis).

Habitat

L’aire de répar­ti­tion de Mimus gilvus s’étend du Sud du Mex­ique jusqu’au Brésil, ain­si qu’aux Caraïbes. Le Moqueur des savanes se ren­con­tre jusqu’à 2500 m d’altitude dans les milieux arides et ouverts ou semi-ouverts. On le ren­con­tre aus­si très fréquem­ment dans les zones urbaines.

Menaces

Cette espèce appa­raît dans la caté­gorie « préoc­cu­pa­tion mineure » de la liste rouge de l’Union Inter­na­tionale pour la Con­ser­va­tion de la Nature (UICN). Le Moquer des savanes vit entre autres à Ship­stern, la réserve naturelle du Papil­io­ra­ma au Belize, en Amérique Cen­trale. À tra­vers cette réserve, et par l’élevage en Suisse, le Papil­io­ra­ma peut con­tribuer à la con­ser­va­tion de cette espèce.

Shipstern

Wir schützen 400 kmTropenwald in Belize.

Member of: