Systématique

OrdreLep­i­doptera
FamilleNymphal­i­dae
Sous-familleIthomi­inae
GenreGre­ta
ExpèceGre­ta oto

Description

Le Fan­tôme de la forêt a une enver­gure de 5.6 à 6.1 cm. Les ailes sont trans­par­entes, bor­dées de rouge brunâtre, et avec les nervures noires. L’apex des ailes antérieures est noir avec une bande blanche. La face ven­trale est sim­i­laire. Les mâles pos­sè­dent des écailles ressem­blant à de longs poils sur le bord des ailes postérieures. Ces écailles ser­vent à libér­er des phéromones lors de la repro­duc­tion. Le corps est long et très fin. Les yeux sont petits par rap­port à la taille du corps. Les che­nilles sont vert pâle et non velues. Elles ont une large bande dor­sale blanc verdâtre avec une ligne vert fon­cé au milieu et bor­dée de chaque côté par une ligne jaune. La tête est verte avec les côtés noirs. Les chrysalides sont toutes petites, mesurant moins d’un cen­timètre de long. Elles ont une couleur chrome qui les fait ressem­bler à de petits miroirs. Le cre­mas­ter (extrémité du dernier seg­ment abdom­i­nal trans­for­mé en cro­chets) et la bor­dure des flancs sont rouges.

Biologie

G. oto se nour­rit de nec­tar. Les plantes hôtes des che­nilles sont dif­férentes espèces de Ces­trum, p.ex. Ces­trum lana­tum, C. stan­d­leyi (Solanaceae) ou Ces­trum noc­tur­num. Le Fan­tôme de la forêt est une espèce migra­toire diurne par­courant en moyenne 12 km par jour lors de la migra­tion. Les Ithomi­inés font par­tie des rares papil­lons qui for­ment des aires de parade (leks) lors de leur com­porte­ment de cour. Une aire de parade ou lek est une zone d’agrégation de mâles qui sont en com­péti­tion pour les faveurs des femelles. Les femelles sont attirées dans la zones et choi­sis­sent avec quel(s) mâle(s) elles vont se repro­duire. Chez les papil­lons Ithomi­inés, un lek peut être com­posé de plusieurs espèces et gen­res. Le lek est ini­tié par des mâles se posant sur des feuilles et exhibant leurs poils andro­co­ni­aux afin de libér­er des phéromones et attir­er les femelles. Ces phéromones attirent égale­ment les mâles de la même espèce, ain­si que des mâles et de femelles d’autres gen­res et espèces. Ces phéromones sont dérivées d’alcaloïdes que les mâles col­lectent sur des plantes (dif­férentes espèces de Bor­ag­i­naceae et d’Asteraceae). Les che­nilles se nour­ris­sent de plantes (Solanaceae) con­tenant de nom­breux poi­sons chim­iques, ce qui les rend elles-mêmes tox­iques; et cette tox­i­c­ité est trans­mise aux adultes. Les alcaloïdes que les mâles prélèvent sur les plantes (Bor­ag­i­naceae et Aster­aceae) leur pro­curent égale­ment une pro­tec­tion con­tre les pré­da­teurs puisqu’ils les ren­dent indi­gestes. Les femelles obti­en­nent indi­recte­ment cette pro­tec­tion en s’accouplant. Les papil­lons de la famille des Nymphalidés ont la pre­mière paire de pattes réduite, et n’en utilisent donc que qua­tre pour marcher.

Habitat

L’aire de répar­ti­tion de Gre­ta oto s’étend du Mex­ique au Pana­ma. On ren­con­tre ce papil­lon sur les deux côtes (Atlan­tique et Paci­fique) entre 500m et 1600m d’altitude. Il vit dans les milieux per­tur­bés, et il est fréquem­ment observé dans les zones dégagées, ou vis­i­tant les fleurs de jardins.

Menaces

Non défi­ni.

Shipstern

Wir schützen 400 kmTropenwald in Belize.

Member of: