Systématique

OrdreLep­i­doptera
FamilleNymphal­i­dae
Sous-familleBras­soli­nae
GenreErypha­nis
ExpèceErypha­nis polyx­e­na

Description

Mâles et femelles dif­fèrent forte­ment l’un de l’autre (dimor­phisme sex­uel). Les mâles ont les ailes antérieures vio­lettes margées de brun. Les ailes postérieures sont brunes avec une large tache vio­lette et la marge interne claire. Quant aux femelles, leurs ailes antérieures ont une bande jaune près de la marge externe et la base est bleue. Leurs ailes postérieures ont égale­ment la base bleue. Les deux sex­es ont le dessous des ailes brun pâle, par­fois un peu verdâtre, ressem­blant à une feuille morte. Les ailes postérieures sont ornées d’un ocelle, d’où le nom de Papil­lon-chou­ette. Les che­nilles sont brunes pâles avec une ligne latérale encore plus claire. Elles ont cinq excrois­sances noires très fines sur le dos, et deux longues « queues » recou­vertes de poils fins. La tête est car­rée avec six cornes incurvées. Leur col­oration cryp­tique les rend qua­si­ment indé­tectable lorsqu’elles se reposent sur les branch­es ou sur les feuilles mortes de leur plante hôte. Les chrysalides sont allongées et fines, brun pâle, avec une tête bifide.

Biologie

E. polyx­e­na se nour­rit du jus des fruits très mûrs. Ses plantes hôtes sont le Bam­bou et le Cype­r­us. Le Papil­lon bam­bou est act­if au cré­pus­cule. C’est un papil­lon soli­taire qui entre et sort de la végé­ta­tion en faisant de fréquents allers-retours. Les papil­lons de la famille des Nymphalidés ont la pre­mière paire de pattes réduite, et n’en utilisent donc que qua­tre pour marcher.

Habitat

L’aire de répar­ti­tion d’Erypha­nis polyx­e­na ou Papil­lon bam­bou s’étend du Guatemala au bassin de l’Amazone. On ren­con­tre ce papil­lon jusqu’à 1200m d’altitude dans les forêts humides des deux côtes (Atlan­tique et Paci­fique).

Menaces

Non défi­ni.

Shipstern

Wir schützen 400 kmTropenwald in Belize.

Member of: