Systématique

Ordre:Lep­i­doptera
Famille:Nymphal­i­dae
Sous-Famille:Heli­coni­inae
Genre:Agraulis
Espèce:Agraulis vanil­lae – Agraulis Nacré

Description

L’Agraulis nacré a une enver­gure de 6 à 9.5 cm.

Le dessus des ailes est orange vif. Les ailes antérieures sont ornées de fines lignes noires qui se ter­mi­nent en tach­es irrégulières le long de la marge externe. Il y a trois petites tach­es argen­tées et cer­clées de noir vers la base, accolées à la nervure costale (haut de l’aile)
Les ailes postérieures ont la marge inférieure dou­ble­ment bor­dée de noir, et quelques petites tach­es noires vers le milieu.

Le dessous des ailes est brun avec de larges tach­es argen­tées aux reflets métalliques, entourées de noir. La base des ailes antérieures est rosée avec des petites tach­es cir­cu­laires argen­tées, entourées de noir. Comme tous les papil­lons Heli­coni­inae, l’Agraulis Nacré a les ailes antérieures allongées, de larges yeux et de longues antennes.

Comme tous les papil­lons Heli­coni­inae, l’Agraulis Nacré a les ailes antérieures allongées, de larges yeux et de longues antennes.

Les che­nilles mesurent env­i­ron 4cm de long. Elles sont orange vif, et munies de rangées d’épines noires sou­ples et non urticantes, mais se révè­lent tox­iques si ingérées.

Les chrysalides sont brunes avec les spir­a­cles encore plus som­bres et ressem­blent à des feuilles sèch­es.

L’Agraulis nacré ressem­ble forte­ment à Dione mon­e­ta. On peut cepen­dant le dis­tinguer grâce à la présence des trois petites tach­es sur le haut des ailes antérieures, et grâce au dessous des ailes postérieures qui est brun avec de larges tach­es argen­tées aux reflets métallisés, alors que chez Dione mon­e­ta, le dessous des ailes est jaune brunâtre avec de nom­breuses tach­es argen­tées. De plus, la base rosée de la face ven­trale des ailes antérieures est mar­quée de noir chez Dione mon­e­ta, alors qu’elle est ornée de petites tach­es cir­cu­laires argen­tées entourées de noir chez Agraulis vanil­lae.

Biologie

Nourriture

Agraulis vanil­lae se nour­rit exclu­sive­ment de nec­tar.

Plantes hôtes

L’Agraulis Nacré pos­sède plusieurs plantes hôtes appar­tenant toutes au genre Pas­si­flo­ra de la famille des Pas­si­flo­racées: P. foeti­da, P. quad­ran­gu­laris, P.ligularis, P. costari­cen­sis, P. auric­u­la­ta.

Comportement

L’Agraulis nacré est un papil­lon diurne.

Les Heli­coni­inés, dont fait par­tie Agraulis vanil­lae, ont un com­porte­ment gré­gaire une fois la nuit tombée: en effet, nom­bre d’individus générale­ment de la même espèce se regroupent sur les herbes ou les feuilles bass­es pour pass­er la nuit.

Particularité(s)

Les papil­lons de la famille des Nymphalidés ont la pre­mière paire de pattes réduite, et n’en utilisent donc que qua­tre pour marcher.

Intérêt particulier

Les Heli­coni­inés sont des espèces mod­èles pour les études sur le mimétisme batésien.

Habitat

Répartition

L’aire de répar­ti­tion d’Agraulis vanil­lae s’étend du sud des Etats-Unis à l’Amérique du Sud, en pas­sant par toute l’Amérique Cen­trale et les Caraïbes.

Habitat

On ren­con­tre ce papil­lon jusqu’à 1400m d’altitude dans toutes les zones dégagées, les milieux per­tur­bés et dans les ombres plu­viométriques d’altitude.

Menaces

Cette espèce n’est pas en dan­ger.

Shipstern

Wir schützen 400 kmTropenwald in Belize.

Member of: