Nos plus fidèles vis­i­teurs l’auront déjà remar­qué : l’énorme pot con­tenant le tuber­cule de l’Arum titan a dis­paru du Jun­gle Trek. Pas de panique : l’Arum titan demeure au Papil­io­ra­ma, mais se trou­ve actuelle­ment dans la serre.

Du gigan­tesque tuber­cule de près de 90 kg se sont dévelop­pés onze nou­veaux tuber­cules. Ces onze nou­veaux petits Arum titan sous forme de tuber­cules pèsent pour le moment moins de 20 kg. Comme les tuber­cules ne sont capa­bles de fleurir qu’à par­tir d’un poids de 20 kg, les « bébés Arum titan » seront choyés et soignés dans les couliss­es par nos jar­diniers afin qu’ils atteignent aus­si vite que pos­si­ble la taille néces­saire. Pour obtenir les nutri­ments dont il a besoin, le tuber­cule pro­duit une feuille unique, à tra­vers laque­lle il fab­rique les sucres néces­saires à son développe­ment. Il fau­dra donc atten­dre encore un peu pour que le Papil­io­ra­ma empeste vrai­ment (l’Arum titan en flo­rai­son exhale un par­fum de charogne pour attir­er les mouch­es).

La plus grande fleur du monde n’a encore jamais fleuri au Papil­io­ra­ma. Il est donc remar­quable que onze feuilles se soient dévelop­pées à par­tir du tuber­cule – cela n’a encore jamais été observé avant. Le directeur du Papil­io­ra­ma Cas­par Bijleveld regrette que l’Arum titan n’ait encore jamais fleuri à Chiètres. «Mais ce qu’a fait la plante en dévelop­pant onze nou­veaux tuber­cules est presque autant spec­tac­u­laire, et pour moi en tant que botaniste, très intéres­sant».

L’équipe du Papil­io­ra­ma se réjouit des prochaines sur­pris­es que leur réser­vent les nou­veaux tuber­cules d’Arum titan. Ils vous tien­dront bien sûr au courant de la suite des évène­ments.

Shipstern

Wir schützen 400 kmTropenwald in Belize.

Member of: