Systématique

Ordre:Lep­i­doptera
Famille:Nymphal­i­dae
Sous-famille:Bras­soli­nae
Genre:Cali­go
Espèce:Cali­go mem­non – la banane ven­true

Description

Ce grand papil­lon brun fon­cé d’une enver­gure de 11 à 13 cm, est facile­ment recon­naiss­able grâce à sa grande tache dif­fuse jaune pâle sur la moitié interne de l’aile antérieure. Les ailes postérieures sont gris bleuté vers la base.Il pos­sède, comme tous les papil­lons du genre Cali­go, deux larges ocelles à la face inférieure des ailes postérieures (un ocelle sous chaque aile). En plus de ces deux grands ocelles, il y en a des petits en bor­dure inférieure de l’aile antérieure. La moitié interne de la face ven­trale des ailes antérieures est égale­ment jaunâtre, ce qui per­met de dif­férenci­er la Banane ven­true du Hibou lorsqu’ils ont les ailes fer­mées.
Les ailes postérieures des mâles sont bor­dées de poils.

Les chrysalides sont larges, mas­sives et sans orne­ments par­ti­c­uliers

Biologie

Cali­go atreus se nour­rit du jus des fruits très mûrs. Plantes hôtes sont Heli­co­nia (Heli­co­ni­aceae) et Musa (Musaceae).

C’est à l’aube et au cré­pus­cule que ces papil­lons sont act­ifs.

Les papil­lons de la famille des Nymphalidés ont la pre­mière paire de pattes réduite, et n’en utilisent donc que qua­tre pour marcher.

Habitat

L’aire de répar­ti­tion de Cali­go mem­non s’étend du Mex­ique au bassin de l’Amazone.

La Banane ven­true est une espèce com­mune sur la côte Atlan­tique jusqu’à 1400m d’altitude, mais est beau­coup plus rare sur la côte Paci­fique. Ce papil­lon est le seul du genre Cali­go qui ne tolère pas de vivre en forêt plu­viale. En revanche, il survit aisé­ment dans les régions avec de rudes saisons sèch­es. Il peut égale­ment vivre dans des zones agri­coles forte­ment per­tur­bées.

Menaces

Non défi­ni.

Shipstern

Wir schützen 400 kmTropenwald in Belize.

Member of: