Systématique

OrdreLep­i­doptera
FamilleNymphal­i­dae
Sous-familleBras­soli­nae
Genre Cali­go
EspèceCali­go eurilochus – Gewöhn­lich­er Bana­nen­fal­ter

Description

Le Hibou a une enver­gure de 10 à 13 cm. C’est un papil­lon brun, avec une zone gris bleuté à la base de la face supérieure des ailes. La taille de cette zone bleutée varie d’un indi­vidu à l’autre. Il est aisé­ment recon­naiss­able par le large ocelle ou œil présent sur la face inférieure des ailes postérieures. Ces deux larges ocelles ser­vent de leurre con­tre les éventuels pré­da­teurs, en imi­tant les yeux d’un grand vertébré. Il a été avancé qu’ils imi­taient ceux d’une grenouille arbori­cole indi­geste qui se repose sur les mêmes arbres que C.eurilochus. Les che­nilles sont brun fon­cé avec six pseu­do épines égale­ment brun fon­cé sur le dos. Les spir­a­cles sont jaunes. La tête est munie de huit cornes, cer­taines penchées vers l’extérieur et d’autres vers l’avant. Elles ont une queue bifide assez longue. Les chrysalides sont jaune beige, larges, mas­sives et sans orne­ments par­ti­c­uliers à part une petite tache tri­an­gu­laire nacrée de chaque côté de la tête.

Biologie

C.eurilochus se nour­rit du jus des fruits mûrs et de charognes en décom­po­si­tion, ain­si que de sève. Plantes hôtes: Heli­co­nia (Heli­co­ni­aceae), Calathea (Maran­taceae), Musa (Musaceae). Ces papil­lons sont act­ifs à l’aube et au cré­pus­cule. Lorsqu’ils volent, ils ne par­courent que quelques mètres à la fois.Parasitisme: les larves peu­vent être des pestes des bananiers et causer de sérieux dégâts économiques. Les œufs du Hibou sont l’hôte d’une toute petite guêpe par­a­sitoïde de la famille des Tri­chogram­mati­dae.
Les papil­lons de la famille des Nymphalidés ont la pre­mière paire de pattes réduite, et n’en utilisent donc que qua­tre pour marcher.

Habitat

L’aire de répar­ti­tion de Cali­go eurilochus s’étend du Guatemala jusqu’au bassin de l’Amazone. Le Hibou est un papil­lon large­ment répan­du et com­mun dans les forêts humides, et ce jusqu’à 1600m d’altitude sur les deux côtes (Atlan­tique et Paci­fique).

Menaces


Cali­go eurilochus est actuelle­ment une espèce en dan­ger.

Shipstern

Wir schützen 400 kmTropenwald in Belize.

Member of: