Systématique

Ordre:Lep­i­doptera
Famille:Papil­ion­idae
Sous-famille:Papil­ion­idae
Genre:Bat­tus
Espèce: Bat­tus poly­damas poly­dama – Bor­dure d’or

Description

Ce papil­lon a une enver­gure de 9-12 cm env­i­ron. Les ailes antérieures sont allongées, avec l’apex assez pointu. Elles sont noir brunâtre avec une rangée de petites tach­es jaune pâle à jaune or tout le long de la marge externe qui est très légère­ment ondulée. Elles sont égale­ment noir brunâtre avec une rangée sub­mar­ginale de tach­es jaunes. La marge est ondulée, bor­dée de jaune et dépourvue de queue. Le dessous des ailes est brun fon­cé avec les mêmes tach­es que la face dor­sale pour les ailes antérieures. Les tach­es jaunes sont absentes sous les ailes postérieures ; en revanche, la marge est ornée de petites tach­es rouges. Le corps est noir avec des tach­es rouges sur le ven­tre.

Les che­nilles sont gris jaunâtre à brunes avec de fines stries noires régulières. Il y a une paire de petites « ten­tac­ules » jaune orangé sur chaque seg­ment.

Les chrysalides sont brunes ou vertes avec un « écus­son » plus clair sur le tho­rax. Elles sont très anguleuses, avec la tête légère­ment bifide et les flancs forte­ment pincés et évasés. Le bas de l’abdomen est.

Biologie

B. poly­damas se nour­rit de nec­tar. Plantes hôte est Aris­tolochia ver­aguen­sis (Aris­tolochi­acées). C’est un papil­lon diurne.

Les che­nilles de la famille des Papil­ion­idés pos­sè­dent toutes un organe de défense situé der­rière la tête et appelé osme­teri­um. Il s’agit d’un organe vive­ment col­oré (sou­vent orange), char­nu, dévagin­able qui émet une forte odeur. Ce sys­tème de défense est par­ti­c­ulière­ment util­isé con­tre les mouch­es et les guêpes par­a­sitoïdes. De plus, elles accu­mu­lent les sub­stances tox­iques présentes dans les plantes dont elles se nour­ris­sent, ce qui les rend indi­gestes pour les pré­da­teurs. Ces sub­stances de défense sont trans­mis­es au papil­lon adulte. Les papil­lons de cette famille bat­tent légère­ment des ailes antérieures lorsqu’ils se nour­ris­sent. Ce sont les seuls à présen­ter cette par­tic­u­lar­ité.

Habitat

L’aire de répar­ti­tion de Bat­tus poly­damas cou­vre le sud des Etats-Unis et toute l’Amérique latine (Amérique Cen­trale et Amérique du Sud dans leur inté­gral­ité), ain­si que les Caraïbes.

On ren­con­tre la Bor­dure d’or jusqu’à 1300m d’altitude sur les deux côtes (Atlan­tique et Paci­fique). Il vit dans les milieux per­tur­bés et par­fois dans la canopée des forêts trop­i­cales. Il est très rare de voir ce papil­lon en pleine forêt. Il est égale­ment fréquem­ment observé dans les villes et dans les prairies.

Menaces

Non défi­ni.

Shipstern

Wir schützen 400 kmTropenwald in Belize.

Member of: