Systématique

Ordre:Lep­i­doptera
Famille:Nymphal­i­dae
Sous-famille:Charax­i­nae
Genre:Arachaepre­pona
Espèce:Archaeo­pre­pona demophon – Lueur bleue

Description

La Lueur bleue a une enver­gure de 10 à 12 cm. Les ailes sont brun som­bre avec une large bande ver­ti­cale bleu bril­lant qui tra­verse entière­ment les ailes antérieures et postérieures. Le dessous des ailes est un patch­work de beiges et de gris. Lorsque ses ailes sont fer­mées, le papil­lon ressem­ble à une feuille morte. Le corps est mas­sif et la trompe est courte, comme chez tous les Charax­inés.

Les chrysalides sont ovoïdes, de couleur vert bleuâtre avec des tach­es blanch­es irrégulières rap­pelant du lichen.

Les che­nilles sont brunes avec une sorte de plas­tron plus clair sur le dos, et des tach­es jaunâtres ou verdâtres par endroit. Le tho­rax est très proémi­nent, en forme de pyra­mide. La tête est munie de deux cornes mas­sives et large­ment espacées. La fin de l’abdomen est très effilée.

Biologie

A.demophon se nour­rit de nec­tar. Plantes hôtes sont Annona sp (Annonaceae) et Malpighia glabra (Malpi­giaceae).

La Lueur bleue est un papil­lon diurne.

Les papil­lons du genre Archaeo­pre­pona ont un vol erra­tique et très rapi­de qui leur per­met d’échapper aux pré­da­teurs. Ils passent la majeure par­tie de leur temps au niveau de la canopée. Les mâles se perchent sur les troncs d’arbres, la tête en bas, et chas­sent vigoureuse­ment les autres papil­lons qui passent près d’eux. Il est intéres­sant de not­er que le vol de ces papil­lons génère un son comme un froisse­ment ou un bruisse­ment qui s’entend à quelques mètres.

Les papil­lons de la famille des Nymphalidés ont la pre­mière paire de pattes réduite, et n’en utilisent donc que qua­tre pour marcher.

Habitat

L’aire de répar­ti­tion d’Archaeo­pre­pona demophon s’étend du Mex­ique au bassin de l’Amazone.

La Lueur bleue est un papil­lon très répan­du jusqu’à 1600m d’altitude sur les deux côtes, Atlan­tique et Paci­fique. Il est com­mun dans tous les types de forêts, à l’exception des forêts caduci­foliées de Gua­nacaste où il se fait rare.

Menaces

Non défi­ni.

Shipstern

Wir schützen 400 kmTropenwald in Belize.

Member of: